Jaguar S-Type : du changement dans la continuité

Outre l’élargissement de la gamme Jaguar (apparition des X-type diesel et Estate), on ne chôme guère à Coventry. Le salon de Détroit fut l’occasion pour la marque de procéder au second restylage de la S-Type. Les précédentes mises à jour datant de 2002 …

Aujourd’hui il s’agit de subtiles modifications … esthétiques pour la plupart d’entre-elles.  L’œil averti notera le panneau arrière (et les feux) remaniés.  Un nouveau regard de félin !

Motorisation

RD6 : c’est également un moteur diesel étudié en commun avec Peugeot !  Ce 6 cylindres dont la puissance avoisinera au printemps prochain les 200 chevaux se retrouvera sous le capot de la Peugeot 607. Jaguar assure que la puissance sera réduite pour la Peugeot ! Aux cotés de cette révolution culturelle, on retrouve les V6 2,5 litres et 3,0 litres aux côtés du puissant V8 4,2 litres.

Performances sensationnelles : le 0 à 100 km/h est ici abattu en 5,6 secondes.

Intérieur

L’identité de la marque est préservée grâce à l’emploi de matériaux de très grande qualité. Toutefois, on peut déplorer la disparition des traditionnelles boiseries (suivant les versions) par de l’aluminium. Une finition apparue pour la première fois au début des années ’60 dans la célébrissime E-Type ! D’autres modifications, notamment le contrôle de traction et le système de protection ARTS ont été apportées.

Finalement …

La S-Type est aujourd’hui arrivée à maturité. Obligatoire même dans le segment visé par Jaguar, la motorisation diesel constituera certainement une alternative aux puissantes Audi A6, BMW Série 5 et autres Mercedes Classe E … dont la majorité des immatriculations est constituée de TDI, D et CDI. La volcanique

version R est une rivale pour la BMW M5 ; attention toutefois à la riposte bavaroise. Ce seront 500 chevaux (contre 406 !) et un V10 qui fileront sur les autobahns … Heureusement la S-Type aura toujours le style et le charme pour s’imposer.

Yves Schamp – 15/02/2004