Une vraie passion : Škoda s’engage dans une nouvelle dimension

Espace, noblesse, qualité : la nouvelle Škoda Superb

Le lancement de la nouvelle Superb doit répondre à de fortes exigences. Les potentialités et le succès du modèle précédent ont renforcé les attentes. Et tradition oblige ! En effet dès les années 30 et 40, la marque Škoda commercialisait la Superb, une splendide berline qui incarnait le souhait de l’entreprise tchèque de compter parmi les meilleurs constructeurs automobiles au monde. 

La silhouette de la nouvelle Superb est élégante. Ce nouveau style, typique de Škoda Auto, se traduit par une calandre prononcée aux contours tridimensionnels. Son habillage de chrome finement modelé lui donne un aspect profond et noble. La ligne de fuite du capot surplombe légèrement les phares et souligne l’architecture horizontale de la silhouette, elle confère à la nouvelle Superb une grande aisance et un caractère affirmé sur la route. Les ailes particulièrement mises en relief à l’avant soulignent cette impression. Elles donnent à la nouvelle Superb des traits affirmés qui en font un membre à part entière de la famille Škoda.

On remarquera aussi la ligne de pavillon étirée. Alors que le modèle précédent avait encore un toit arrondi en forme de coupole, le toit de la nouvelle Superb s’étire vers l’arrière pour rejoindre en une courbe dynamique les montants arrière. Il donne de l’extérieur une idée de la remarquable habitabilité  du véhicule et notamment de l’espace généreux dont disposent les occupants à l’arrière. L’habillage chromé autour des fenêtres sur les versions Ambition et Elégance rejoint un élément tridimensionnel sur le montant arrière et confère à la nouvelle Superb une noblesse digne de modèles haut de gamme.

À l’arrière, le support de la plaque d’immatriculation n’est plus intégré sur le coffre, mais positionné pour la première fois dans le pare-chocs. Il fait ainsi place au logo Škoda qui trône au milieu du coffre. Au-dessous, le monogramme décore l’arrière élégant de la Superb. Les blocs optiques à l’arrière sont divisés en deux parties, l’une intégrée dans les ailes, l’autre dans le hayon, et restent fidèles au design défini par Škoda. De jour, ils séduisent de par leur forme linéaire et noble, de nuit, ils font état du design nocturne typique de la dernière génération de Škoda et forment une source lumineuse en forme de C. La nouvelle Superb peut être chaussée de jantes de 18 pouces, qui soulignent le caractère à la fois robuste, sportif et élégant de la carrosserie.

Noble dans les moindres détails : l’intérieur 

Un espace nettement plus généreux pour une longueur de véhicule pratiquement identique : la nouvelle Superb peut ainsi dépasser les dimensions intérieures déjà très généreuses du modèle précédent à presque tous les niveaux grâce aux moteurs à présent montés en position transversale. Ce gain de place commence à l’avant au niveau des jambes grâce au déplacement de la boîte de vitesses. Le tunnel central s’est aminci et à l’arrière les occupants bénéficient de 19 millimètres de plus au niveau des jambes et d’un confort inédit. La nouvelle Škoda Superb est longue  de 4 838 millimètres, large de 1 817 millimètres et haute de 1 462 millimètres.

Grâce à un mélange harmonieux de matériaux et une excellente finition, l’intérieur répond aux attentes des clients les plus exigeants. Le tableau de bord aux contours ondulés regroupe les principales commandes en unités fonctionnelles. Toutes les fonctions primaires se concentrent autour du volant. Leur positionnement logique et la clarté des symboles garantissent un accès rapide et excluent toute erreur de commande de la part du conducteur. En fonction de l’équipement choisi, le volant est doté de touches multifonctionnelles permettant de commander le système audio, l’ordinateur de bord et le téléphone. Une application en chrome au centre du volant gainé de cuir, complètement redessiné, rappelle la forme en V de la face avant.

Le design de la console centrale suit également ce principe. Le nouveau système de navigation Columbus doté d’un écran tactile moderne et convivial et d’un disque dur de 30 GO pour un accès rapide aux données ainsi que l’unité de commande de la climatisation automatique bizone y prennent place. À côté, une boîte à gants volumineuse attend d’être remplie. La voiture dispose de nombreux rangements : un vide poche rabattable à gauche du volant, des vides poches élégants dans les portières, des rangements et des porte-gobelets sur le tunnel central et des poches aumônières au dos des sièges avant.

Surprise à l’allumage, les aiguilles du tachymètre et du compte-tours quittent leur position de repos et se déplacent jusqu’à l’autre extrémité de l’échelle blanche bien structurée pour revenir, après avoir contrôlé leur fonctionnalité, à leur position initiale sur zéro.

L’habillage mousse du tableau de bord, agréable à toucher, est disponible en trois coloris ; vous aurez également le choix entre trois baguettes décoratives aux lignes courbes. En fonction de leur composition, vous créerez ainsi une ambiance élégante, modérément sportive ou purement classique.

Première pour une nouveauté automobile : le système « Twindoor »

La carrosserie aux       dimensions équilibrées, à la silhouette caractérisée par une élégance classique et des éléments stylistiques originaux qui font des voitures Škoda des automobiles inédites, abrite une nouveauté qui, une fois de plus, posera les jalons de l’évolution automobile. Sans faire défaut au style classique de l’arrière typique du segment, la nouvelle Superb dispose d’un hayon qui permet d’embarquer un chargement presque illimité. L’ouverture variable du coffre « Twindoor », mise au point et brevetée par les ingénieurs de Škoda, est une solution très pratique, fonctionnelle et robuste. Vous pouvez au choix ouvrir simplement la malle et il vous suffit d’un geste pour y mettre un petit bagage. Ou bien vous appuyez sur les deux touches situées au-dessous de la porte du coffre qui déverrouillent un système électromécanique et soulèvent l’ensemble du hayon et de la lunette arrière, vous permettant ainsi de charger des éléments encombrants. Le troisième feu stop sur la lunette arrière s’allume brièvement pour vous signaler que les moteurs électriques du système de fermeture ont bloqué les deux parties du coffre. Ce système d’ouverture accroît l’accessibilité au volume de chargement : 565 litres lorsque le dossier de la banquette arrière est à la verticale, soit plus de 85 litres de plus que sur le modèle précédent. Si la banquette arrière est rabattue vers l’avant, le volume de chargement passe à 1 670 litres, ce qui défie toute concurrence, même celle breaks dans ce segment.

Le coffre est lui-même recouvert d’une moquette d’excellente qualité. Le fond du coffre abrite un casier où vous pourrez ranger des objets personnels ; au-dessous se trouve la roue de secours (sauf sur la version GreenLine) qui garantit votre mobilité en cas de crevaison. Sur les parois latérales du coffre, des œillets vous permettront d’amarrer vos bagages, des crochets amovibles d’accrocher vos sacs et paniers. 

La Superb de seconde génération regorge de nouveautés et de détails qui lui permettent de dépasser les performances du modèle précédent. Le bas de caisse et les montants de pare brise et latéraux sont faits de tôles haute résistance, formées à chaud, et d‘aciers résistants présentant une déformabilité plus élevée afin de préserver la stabilité de la cellule de survie des occupants en cas de collision frontale ou latérale.

Cette construction innovante a pour effet secondaire d’optimiser le poids. Bien que la carrosserie soit plus élaborée pour dépasser de loin toutes les dispositions en matière de protection des piétons et de sécurité en cas de collision, la nouvelle Superb n’a guère pris de poids par rapport au modèle précédent.

Une bonne assise : le châssis de la nouvelle Superb

Dans ses lignes principales, le châssis de la nouvelle Superb se base sur les modules des plates-formes Octavia (Golf) et Passat. Škoda a cependant innové et ajusté le châssis pour personnaliser le comportement sur route. L’essieu avant de type McPherson doté de tirants transversaux triangulaires de la Škoda Superb est logé dans un corps d’acier en aluminium pour améliorer la cinématique et réduire en même temps son poids. L’essieu arrière est fixé à la carrosserie par le biais de silent blocs spéciaux, composés d’un mélange de métal et de caoutchouc, qui augmentent le confort sur la route et diminue les bruits de roulement. La nouvelle Superb compte d’ailleurs parmi les plus silencieuses de sa catégorie grâce aux nombreuses mesures acoustiques prises sur le véhicule. L’épaisseur des fenêtres à l’avant est passée à 4,85 millimètres, des packs d’isolation et d’amortissement réduisent les vibrations et le bruit, de nouveaux matériaux d’étanchéité abaissent le bruit dû au vent.

En matière de réglage du châssis, les concepteurs de Škoda Auto se sont efforcés de trouver un équilibre entre agilité et confort. La suspension efface sans problème les irrégularités de la chaussée, et les mouvements de caisse dans les virages sont minimisés grâce à la configuration soignée des différentes composantes du châssis. La nouvelle direction électromécanique accroît le dynamisme sur route. Son temps de réponse a été optimisé, son comportement dans les virages et sa bonne tenue sur route offrent au conducteur un meilleur feeling grâce à une bonne remontée d’informations.

L’ABS et l’ESP ont été ajustés au nouvel empattement. Le but des concepteurs était de conférer à la nouvelle Superb un comportement facile à maîtriser et confortable sans pour autant limiter le plaisir de la conduite. « Nous avons intégralement atteint cet objectif », se félicite Eckhard Scholz, président du département chargé du développement technique chez Škoda Auto. Grâce à des ajustements minutieux et au nouveau mode de construction des différents éléments du châssis, la nouvelle Superb bénéficie de qualités de dynamisme et de sécurité à tous les niveaux.

Première pour un éclairage intelligent : l’AFS pour la Superb

Les surfaces vitrées aux dimensions généreuses et les rétroviseurs extérieurs nettement plus grands accroissent la visibilité, de même que le nouveau système de phares de la Superb pour les voyages de nuit. L’AFS (Adaptive Frontlight System) améliore l’éclairage de la route en fonction de chaque situation et permet ainsi au conducteur de repérer plus rapidement les obstacles sur la chaussée et de réagir en conséquence. À vitesse réduite, les feux de croisement et le « Corner Light » déjà connus, sont activés. En ville, lorsque le véhicule roule à une vitesse de 15 à 50 km/h, le faisceau de lumière s’élargit pour mieux éclairer le bord de la route. À des vitesses plus élevées et sur autoroute (à partir de 90 km/h), le conducteur dispose de l’éclairage autoroute. Dans ce mode de fonctionnement, la commande électronique règle les phares de manière à ce que la voie de gauche soit également éclairée. Par ailleurs, le faisceau de lumière pivote légèrement vers le haut afin d’accroître la portée des phares. Le troisième mode de l’AFS correspond à un mode de fonctionnement « standard ». Cette fonction est activée sur route lorsque la vitesse atteint 0-15 km/h et 50-90 km/h. L’AFS dispose en outre de phares directionnels activés à partir de 10 km/h. Un réglage spécial est prévu pour la conduite par temps pluvieux afin de réduire la réflexion lumineuse des gouttes d’eau. Par ailleurs, les phares peuvent être ajustés pour la circulation dans les pays où la conduite est à gauche afin de ne pas éblouir les conducteurs circulant en sens inverse. Dans ce cas, les phares directionnels et certains modes d’éclairage sont désactivés. Dans la nouvelle Škoda Superb, l’AFS est combiné à des phares bi-xénon. Škoda Auto est la première marque au sein du groupe VW à proposer l’AFS avec cet ensemble étendue de fonctions. Enfin, un détail de plus pour les amateurs : sur le bord supérieur des phares se trouve un logo Superb, une nouveauté que l’on retrouvera certainement sur les futurs modèles de Škoda.

Pas de compromis au niveau de la sécurité

La protection des occupants de la nouvelle Superb est très soignée. Selon l’équipement et la version, la voiture peut comporter jusqu’à neuf airbags. Deux airbags frontaux et latéraux et des airbags rideaux à l’avant et à l’arrière garantissent une protection optimale. Une nouveauté : l’airbag au niveau des genoux pour le conducteur et des airbags latéraux à l’arrière. Toutes les versions de la nouvelle Superb seront équipées en série du dispositif anti patinage. Les mesures prises pour protéger les piétons réduisent sensiblement le risque de blessure des personnes les plus exposées aux accidents de la route. Sur certains marchés, l’ESP et l’ABS de même que l’aide au freinage font partie de l’équipement de série. L’aide au démarrage en pente facilite le démarrage en côte et évite que le véhicule ne recule lorsque vous lâchez la pédale de frein.

Technique haut de gamme sous le capot : les motorisations

La gamme de moteurs de la nouvelle Superb répond à toutes les attentes des clients et séduit par sa diversité. Vous aurez le choix entre trois moteurs essence et trois diesels. Étant tous à injection directe, ils brillent par leur faible consommation et des émissions très basses. Le prestigieux modèle de Škoda Auto pèse 1 425 kilogrammes, et même les moteurs d’entrée de gamme n’ont aucune difficulté à garantir de bonnes performances sur route.

Le moteur 1.9 TDI à injecteurs pompes est la motorisation d’entrée de gamme sur la Superb. Le quatre cylindres développe 77 kW (105 ch) et délivre un couple maximum de 250 Nm à 1900 t/min. Avec une consommation mixte de 5,7 litres de gazole aux 100 kilomètres, il prouve qu’il est extrêmement sobre. Ses vertus écologiques se traduisent par des émissions mixtes de CO2 de 151 g/km (tranche neutre du bonus/malus). Ses performances sont remarquables : cette version atteint une vitesse maximale de 190 km/h. Le diesel d’entrée de gamme passe de 0 à 100 km/h en 12,5 secondes. Une boîte manuelle à cinq rapports transmet la puissance sur les roues avant.

Vient ensuite chez les diesels le 2,0 TDI à injecteurs pompes qui développe 103 kW (140 ch). Son couple maximum est de 320 Nm entre 1 800 et 2 500 t/min, ce qui le fait passer de 0 à 100 km/h en 10,2 secondes. Il atteint par ailleurs une vitesse maximale de 207 km/h. Sa consommation mixte est très modérée avec 5,9 litres de gazole aux 100 kilomètres. Les émissions mixtes de CO2 sont de 155 g/km (tranche neutre du bonus/malus). L’acoustique soignée a permis de réduire au maximum le niveau sonore dans l’habitacle. 

Le 2,0 TDI, doté d’une injection directe à rampe commune, répond à des exigences encore plus rigoureuses. Il développe 125 kW (170 ch) et délivre un couple maximum de 350 Nm entre 1 750 et 2 500 t/min. Il consomme 6,0 litres aux 100 kilomètres en régime mixte et ses émissions de CO2 n’atteignent que 159 g/km (tranche neutre du bonus/malus). Les performances élevées sur route mettent en avant la puissance potentielle de cette motorisation. La vitesse maximale est de 222 km/h. Le diesel haut de gamme dont est équipée la Superb passe de 0 à 100 km/h en 8,8 secondes. Les deux moteurs diesels les plus puissants sont couplés à une boîte manuelle à six rapports. Il est également possible de choisir la boîte robotisée DSG à six rapports. Le filtre à particules est disponible en série sur toutes les versions. 

L’injection directe a fait son apparition dans tous les moteurs essence. Le quatre cylindres TSI, qui  a une cylindrée de 1,4 litre, fait ses débuts dans la Superb ; malgré sa faible cylindrée, il développe 92 kW (125 ch) et délivre un couple maximum de 200 Nm entre 1 500 et 4 000 t/min. Le petit moteur suralimenté qui se cache sous le capot de la nouvelle Superb passe de 0 à 100 km/h en 10,5 secondes et atteint une vitesse maximale de 201 km/h. Grâce à la technologie du downsizing, il affiche une consommation mixte de 6,6 litres de carburant aux 100 kilomètres, remarquable pour un moteur essence. Enfin, les émissions mixtes de CO2 sont de 157 g/km.

Autre motorisation essence disponible, le 1,8 TSI qui développe 118 kW (160 ch). Il délivre un couple maximum de 250 Nm à 1 500 t/min et mène la Superb à 220 km/h. La voiture passe de 0 à 100 km/h en 8,6 secondes, la consommation mixte est de 7,6 litres aux 100 kilomètres, les émissions de CO2 s’élèvent à 180 g/km. Le 1,8 TSI peut être couplé au choix à une boîte manuelle à six rapports ou à la boîte robotisée DSG et ses 7 rapports.

Le moteur haut de gamme de la nouvelle Superb, qui sera proposé peu après le lancement sur le marché, est le nouveau 3,6 FSI V6 qui développe 191 kW (260 ch) et délivre un couple maximal de 350 Nm entre 2 500 et 5 000 t/min. Sa consommation mixte s’élève à 10 litres de carburant aux 100 kilomètres, les émissions de CO2 sont de 238 g/km. Ce moteur passe de 0 à 100 km/h en 6,5 secondes et le tachymètre indique une vitesse maximale de 250 km/h. Le 3,6 FSI V6 est uniquement proposé avec la boîte robotisée DSG à 6 rapports et avec une transmission intégrale permanente afin que la puissance du moteur se traduise par d’excellentes performances sur la route. La répartition de puissance est variable. Une transmission à viscocoupleur Haldex de la quatrième génération, surveillée par un dispositif électronique, commande la répartition de la puissance jusqu’à 2000 Nm du couple moteur peuvent ainsi être transmis aux roues arrière. Dans des conditions normales de traction, la force est transmise à 100 % à l’essieu avant. Ceci permet une conduite sûre et fiable quel que soit l’état de la route – pas seulement en hiver sur les routes verglacées et enneigées.

La barre est haute, mais pas inaccessible : les équipements

Les équipements des trois lignes Confort, Ambition et Elégance sont riches. Il existe par ailleurs un large éventail d’options, parmi lesquels vous trouverez entre autres le capteur de pluie, l’allumage automatique des phares, les phares bi-xénon avec l’AFS, le contrôle de pression de gonflage des pneus, l’aide au freinage et l’aide au démarrage en montagne ainsi qu’une aide au stationnement et une aide au créneau. L’aide au stationnement fonctionne sur la base d’un système de 4/8 capteurs, l’aide au créneau a été mise au point par le groupe Volkswagen et ajustée par Škoda Auto aux besoins de la nouvelle Superb. Ce système aide le conducteur à faire un créneau.

Les sièges chauffants à l’avant, mais aussi à l’arrière sont un atout en terme de confort. Les sièges et dossiers ergonomiques de la banquette arrière offrent aux occupants un confort luxueux. À l’avant, le conducteur et son passager bénéficient d’un excellent maintient grâce à des assises et des dossiers aux contours ergonomiques : ils restent ainsi détendus, même lorsque le voyage est long. Un chauffage auxiliaire peut rendre de bons services, notamment pendant la saison froide : il peut être commandé en option à l’usine pour la nouvelle Superb.

Côté électronique, chacun trouvera son compte. Les équipements proposés dans la nouvelle Superb sont de haut niveau : système de navigation haute technologie avec écran tactile et disque dur, installation audio combinée à des hauts parleurs puissants, lecteur CD capable de lire les MP3 et prise audio dans le compartiment de rangement « Jumbo Box » entre les sièges avant pour brancher des lecteurs MP3 ou un lecteur de cartes. Tous ces éléments sont intégrés de manière harmonieuse dans le tableau de bord aux contours ondulés. Vous avez ici le choix entre trois coloris et trois baguettes décoratives. La console centrale au V stylisé souligne la noblesse de l’habitacle, l’habillage en chrome et les surfaces en noir brillant présentent un contraste stylistique avec le reste.

Des équipements éprouvés et jusqu’à présent inédits confèrent à la nouvelle Superb le caractère typique des automobiles Škoda. Ainsi, la solution simplement évidente proposée pour le parapluie mouillé n’a rien perdu de sa fonctionnalité. Le compartiment qui ne craint pas l’eau se trouve dans l’habillage intérieur de la porte arrière gauche. Un système de drainage évacue l’humidité et le parapluie peut « sécher ». Lorsque la porte est fermée, le compartiment « parapluie » est invisible :  on a ainsi pu éviter toute perturbation optique du design de l’habillage de la porte.

Les nouveaux cadrans ronds dotés d’échelles blanches bien structurées garantissent une bonne visibilité de jour comme de nuit. Les diodes de l’éclairage d’ambiance ‘CatVision’ sont intégrées au pavillon. Contrairement à la génération précédente, les LED sont blanches, ce qui donne à l’intérieur une ambiance plus exclusive. Les éléments de commande bien positionnés et faciles à reconnaître brillent dans un vert pastel, coloris de la marque Škoda Auto. Le vert joue par ailleurs un autre rôle important, car Škoda accorde une grande importance à la protection de l’environnement dans tous les domaines : la nouvelle Superb est presque entièrement recyclable, soit à raison de 95 pour cent.

Pierre BOUDIS – 2008