Le Caddy, le chaînon manquant ou l’historie du mini Transporter et du maxi Touran

C’est en 1979 qu’apparaît le premier Caddy aux Etats-Unis, basé sur la Golf I. Il est introduit dès 1982 en Europe où il poursuit une carrière confortable jusqu’en 1992. La version 2 débute en 1995 et est clonée sur la Seat Inca, lui même dérivant étroitement de la Seat Cordoba/VW Polo Classic. A Amsterdam, en octobre 2003, a été présenté le Caddy Fourgon nouvelle génération. Au salon de Bruxelles 2004, a suivi la version familiale de cet utilitaire urbain.

La spécificité de ce nouveau Caddy est qu’il est dérivé d’une voiture particulière, en l’occurrence le Touran, et non l’inverse.  Cela lui confère un air indéniable de voiture, perspective renforcée par la filiation étroite de l’avant du véhicule avec le Volkswagen Touran, le nouveau monovolume de la marque.

Intérieur

Le flanc lisse est pourvu de porte(s) coulissantes(s) avec une très large ouverture. Les portes arrière peuvent s’ouvrir à 180° et un hayon est disponible en option. Un volume de chargement considérable de 3,2 m³ est disponible. La partie intérieure avant (sièges et tableau de bord) a elle aussi été traitée comme une voiture particulière. On retrouve en série ou en option tous les éléments qui vous feront oublier que vous êtes au volant d’un utilitaire. La version combi, quand à elle, peut être livrée avec une exécution 5 ou 7 places.

Motorisation

Coté moteur essence, on retrouve le 1400cc de 75cv et le 1600cc de 102cv déjà connus dans d’autres modèles. On retrouve aussi 2 diesels, le nouveau 2000cc SDI de 70cv (dérivé du 2000cc TDI de 136/140cv) et le déjà connu 1900cc de 105cv. Ces deux moteurs sont bien sûr équipés de la technologie injecteur-pompe.

Finalement …

Un look typé voiture et en plus agréable au regard, une finition exemplaire digne de Volkswagen, allié à un équipement correct convaiqueront les clients types de ce genre de véhicule. La version fourgon conviendra parfaitement aux artisans et aux PME de par son espace et son air de voiture de tourisme. Les grandes familles trouveront leur bonheur grâce à la modularité et à l’équipement très correct de la version combi. Les deux catégories seront en outres convaincues par les prix très démocratiques pratiqués et les motorisations offertes. Bref, une belle alternative aux Ford Transit Connect, Renault Kangoo, Citroën Berlingo et Jumpy, etc ….

Yves Schamp – 21/2/2004